Édito, automne 2016

On aimerait leur ressembler. Sans doute ne sont-ils pas si différents que ça de nous, sans doute ont-ils connu la peur, la solitude, sans doute. Ce qui fait d’ eux des rebelles cependant, c’ est que ne pas agir leur était impossible. Ils ont mis leur vie en jeu parce qu’ ils ne pouvaient pas faire autrement, c’ est leur conscience qui les a tous poussés à agir.

Après m’ être glissé dans la peau des peintres que j’ aimais – et qui dans la collection Qui êtes-vous ? faisaient suite aux poètes, écrivains et explorateurs –, je me suis plongé cette fois dans la vie de 18 femmes et hommes dont j’ aimerais avoir le courage. Un grand écart entre Olympe de Gouges sous la Révolution et Mandela si proche de nous, en passant par la fougue de Jean Jaurès et la maturité inoubliable de Sophie Scholl, mais au fond une même ténacité, une même volonté chez tous ces personnages extraordinaires.

Amnesty International et la Ligue des droits de l’ homme ont apporté leur soutien à cette entreprise un peu folle mais ô combien exaltante, et c’ est un plaisir.

S’ il faut mettre un point d’ orgue ou tenter de résumer cet album, j’ emprunterais volontiers le mot de Stéphane Hessel : « Créer, c’ est résister. Résister, c’ est créer. » Tout un programme !

Jean René, septembre 2016